RELATIONS SOCIALES

Les élections professionnelles : mieux vaut anticiper et maîtriser que constater

Publié le 06 mars 2017 à 10:42:42

Les nouvelles règles en vigueur depuis le 1er janvier 2017 sur la validité des accords signés (50%) et sur le recours au référendum (30%) renforcent l’idée d’avoir des organisations syndicales constructives et de les avoir majoritairement significatives.

Cette nouvelle donne peut se révéler un véritable casse-tête pour les entreprises qui ont besoin de transformer en profondeur et qui souhaitent utiliser la voie de la négociation et non pas de la dénonciation.

L’élection professionnelle redevient un levier utilisable pour envisager un paysage social qui facilite la co-construction. Or une élection se prépare, s’anticipe et l’entreprise a le devoir de s’assurer que les représentants élus correspondent bien à sa population.

ADEIOS Consulting a conduit une approche systémique qui permet d’aboutir à un panorama crédible et légitime. Il n’y a aucune manipulation ou ingérence. Il y a adéquation aux réelles attentes des salariés.

Nous avons modélisé les motivations de vote d’un salarié et en avons tiré des enseignements.

Un vote très traditionnel est le vote sanction. Il est porté par les irritants sociaux et tout ce qui agace un salarié. Il profite aux organisations syndicales qui sont réputées s’opposer sans construire. Ce vote est très important et va s’amplifier au rythme de notre environnement : Brexit, Loi Travail, Trump, Hamon, Mélenchon, FN... Il doit être combattu parce qu’il n’apporte rien aux salariés et pénalise l’entreprise avec du blocage récurrent, des contentieux, des appels à experts.

Le processus d’ADEIOS permet d’outiller l’encadrement à être capable d’aller détecter et traiter les irritants sociaux. Ce processus permet d’organiser des tables rondes qui vont « purger » le corps social et évacuer les mauvais ressentis. Il travaille également les données clés comme l’élaboration d’un cadre de référence, le recours à la co-construction, le développement de compétences des représentants du personnel.

Une élection se prépare du fait qu’elle engage de lourds enjeux et qu’elle peut être l’occasion de jeux de pouvoirs et de communication.

Photo : © Robert Kneschke

Partager sur les réseaux sociaux

Article précédent Article suivant