MANAGEMENT & SOCIOLOGIE

Suite du portrait de Clémence : Notaire la semaine et vendeuse de prêt-à-porter le samedi

Publié le 11 octobre 2012 à 10:01:01

En mars 2010, ADEIOS Le Blog vous avait présenté Clémence qui exerçait la profession de notaire tout en étant vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter le samedi. Cette situation avait interpellé de très nombreux lecteurs et certains n’hésitaient pas à trouver le cas bizarre ou du moins disaient ne pas comprendre.
Clémence illustrait, parfaitement à vingt-neuf ans, notre dossier « spécial jeunes », cette fameuse Génération Y. En fait, elle vivait la transition d’un collectif de circonstance « vendeuse du samedi » où elle trouvait de  l’ambiance, du plaisir, une forme d’insouciance, vers un collectif de travail qu’elle avait choisi et pour lequel elle avait consenti des sacrifices. Son choix ne signifiait en rien que son implication au travail n’était pas maximale. Il voulait dire qu’elle n’avait pas encore mûri sa motivation. En effet, la  motivation est intime et relève du projet de vie personnel. Il n’y a pas de problème à voir un jeune distinguer implication et  motivation, du moment qu’il parvienne, ou qu’il soit aidé à  trouver l’adéquation entre les deux.
En l’occurrence, Clémence a pris sa décision. Elle a mis fin à son job de vendeuse du samedi et, aux dernières nouvelles, mettait en œuvre le projet n°1 de tous les jeunes du monde… fonder une famille ! ADEIOS Le Blog s’en réjouit et lui adresse tous ses vœux de bonheur.

Partager sur les réseaux sociaux

Article précédent Article suivant