MANAGEMENT & SOCIOLOGIE

Que signifiera être un cadre dans la société et l'entreprise de demain

Publié le 16 mai 2013 à 11:56:56

Je me souviens de ce forum que j’avais organisé en 1983 sur la retraite à soixante ans. Neuf cents dirigeants étaient présents au Palais des Congrès et Monsieur Pierre Bérégovoy, Ministre des Affaires Sociales, s’était longuement exprimé. Lorsqu’il a évoqué une concentration des retraites complémentaires, Monsieur Jean Menu, Président de la CGC, transcendé par les huées descendant des travées, a menacé le Ministre de faire sortir les cadres dans la rue ! J’ai cru bon, devant le chahut, d’appeler à la dignité, ce qui n’a fait qu’amplifier le vacarme. La Président de la CGC, magnanime, a rappelé mon inexpérience et mon jeune âge ! Au-delà de l’humiliation, je prenais conscience de ce que représentait ce statut en termes de reconnaissance et de considération.

Une inexorable dégradation du paradigme porté par l’appellation cadre
 

Ce paradigme étant la vision qu’un salarié a de son entreprise et de sa propre place dans cette entreprise, il est évident que la perception s’est délitée au fil du temps. La retraite AGIRC ne parvient plus à assurer le niveau de vie des seniors. Les 35 heures ont ouvriérisé cette population qui s’est sentie rejetée et qui a découvert l’attrait du sociétal.

Les plans sociaux n’ont pas épargné les cadres avec les profondes remises en question personnelles qui en découlent et des rebonds difficiles à négocier. Ces dernières années, la politique salariale les a d’abord sortis de l’augmentation générale pour, finalement, les oublier et les habituer au zéro.

Le lean et son cortège de démarches de progrès les ont plus exposés, ont standardisé des pratiques et postures au profit de processus qui apparaissent brider l’autonomie.

Enfin les risques psychosociaux semblent être faits pour les cadres qui sont, souvent, la catégorie la plus concernée et qui subit des rapports sociaux fragilisants ainsi qu’une certaine injustice organisationnelle.

Même leur représentativité syndicale est complexe : leur syndicat phare se cherche et des situations ubuesques apparaissent : dans des entreprises, les syndicats ouvriers dominent mais ne traitent jamais les sujets des cadres, dans d’autres la CGC est leader du fait du nombre croissant de jeunes cadres mais le personnel « col bleu » se sent orphelin !

Il n’empêche que le terme de cadres revient dans les représentations : c’est le leader CGT d’Aulnay qui voue aux gémonies les cadres qui s’opposent aux grévistes ; c’est Ancelotti, Saint-André, Garde qui s’appuient ou vitupèrent contre les cadres du vestiaire.

Qu’en sera-t-il demain : statut, catégorie, métier, force d’engagement ?

De nombreuses appellations sont utilisées : cadres, managers, encadrement, les 100, les 70… pour désigner une fonctionnalité dont la finalité dans la performance globale de l’entreprise doit être redéfinie : que deviendra le cadre à l’ère des réseaux, de la co-construction, quelle sera sa part dans la réinvention de l’entreprise ?

La position sera-t-elle directement liée aux études ou y aura-t-il encore des cadres maison ? Avec quelle reconnaissance, quel statut, quels droits et devoirs, quelle retraite ? Faudra-t-il tester des prédispositions à être cadre lors du recrutement, verra-t-on des cadres en alternance ou apprentissage ? Pour quel équilibre vie privée/vie professionnelle ? Peut-on être cadre en télétravail ?

Il n’y a pas de réponses toutes faites sauf à penser que nous allons vers des communautés et qu’une communauté de cadres a du sens. Elle serait l’ossature du cadre de référence. Elle mettrait sur le chemin par l’exemple qu’elle donnerait et donc serait exemplaire. Elle s’engagerait dans la réinvention de l’entreprise quitte à en être « partenaire ». Elle pourrait remettre en question son statut en changeant d’entreprise.

Et puis est-ce le bon terme pour désigner une des forces vives de l’entreprise ? Je pense que ce sujet sera à traiter en 2013 en vue de la réinvention de demain sous forme d’actions auxquelles je travaille : Livre Blanc ou Forum National.

Illustration : © peshkova - Fotolia.com

 

Partager sur les réseaux sociaux

Article précédent Article suivant