MANAGEMENT & SOCIOLOGIE

Les vacances traversent les générations... enfin, presque

Publié le 15 septembre 2015 à 10:52:52

Le mois d’août est synonyme de vacances et encore plus de coupure, de break : « recharger les accus », « faire une coupure », « faire le vide », « se changer les idées », « ne penser à rien »... autant de formules négatives et dépressives pour symboliser le mois d’août et le bonheur qui en découle !

La France s’arrête, situation propre aux Trente Glorieuses et aux Babyboomers. Les Y sont présents et elle s’arrête toujours... qu’y a-t-il de nouveau et différent ?
Août est l’occasion de vérifier que l’être humain a une double dimension : une dimension sociale (son intérêt) et une dimension sociétale (ses convictions) ; une vie privée qu’il s’efforce d’équilibrer avec sa vie professionnelle.

Cela vaut, et cela doit vous rassurer, pour le patron du CAC 40, le syndicaliste de choc, le politique de droite, le politique de gauche, le zadiste, le ministre, le ripeur.

Cela vaut tant que notre société vivre et que nous ferons vivre notre cadre de référence et magnifierons le lien culturel qui relie les générations.

Partager sur les réseaux sociaux

Article précédent Article suivant