MANAGEMENT & SOCIOLOGIE

2016 : l'année du rebond et du renouveau

Publié le 09 février 2016 à 12:39:39

Je commence à faire le deuil de l’année 2015, qui aura été horrible à de nombreux points de vue. Elle nous aura marqués dans notre cœur et dans notre chair. En 2014, je fêtais mes trente années de carrière de consultant et je ne pensais pas que ce cycle serait empreint de tant de tristesse.
Je souhaite que nous revivions, que je revive et que chacun s’engage à fond dans ce rebond indispensable.

Je veux rebondir en matière de relations interpersonnelles

Notre monde ne bruisse que de conflits entre pays, entre partis politiques, entre patronat et syndicats. L’être humain est devenu intolérant et agressif. Il a oublié sa raison d’être et ses valeurs. Il plonge vers l’anomie, ce qui fait qu’il se renie et concourt à sa propre perte.

Nous devons nous efforcer de renouer le dialogue en allant au contact des autres, en sortant du monde virtuel des liens faibles. Il nous faut restaurer notre richesse qui s’établit sur notre capital économique et notre capital culturel. Il s’agit de liens forts qui nous différencient et nous obligent à avoir des convictions, des repères ; De tels liens engendrent, certes, de la confrontation mais cette confrontation est préférable à l’intolérance. Elle génère l’écoute de l’autre, le respect de l’autre et facilite les liens interpersonnels.

Je veux rebondir en matière de vie collective

Nous allons réapprendre à tisser, de nouveau, des relations interpersonnelles au sein de mondes économiques et culturels qui vont nous symboliser. Des liens forts sont les ferments des apports réciproques.
Or, les apports réciproques sont un des constituants de collectifs qui, eux-mêmes, sont des pans fondateurs de notre identité et de notre ADN. Le monde a créé de l’individualisme alors que nous glosons sur le fait que l’homme est individualiste. C’est notre organisation de vie qui en est à l’origine. Les univers confessionnels, qui nous font peur, se basent sur de réels collectifs, d’où leur capacité à attirer et séduire.
Nous devons recréer du collectif dans l’entreprise, à l’école, dans la famille, le quartier, la ville. Cela passe par des cadres de référence qui reprennent des raisons d’être, des valeurs, des pratiques, des rituels. Cela passe par des démarches de création et de construction. Cela passe par des moments de partage et de plaisir.
Cela nécessite que ceux d’entre nous qui s’en sentent l’envie et la capacité, maîtrisent le chemin à parcourir et en prennent le leadership.

Je veux que 2016 soit une année de référence.

Partager sur les réseaux sociaux

Article précédent Article suivant