MANAGEMENT & SOCIOLOGIE

Engagez-vous ! Rengagez-vous !

Publié le 13 septembre 2016 à 12:15:15

L’appel à la réserve opérationnelle et le succès qu’il rencontre ne sont pas anecdotiques ni passibles de dérision et d’ironie. Ils reflètent le besoin sociologique de nombreuses personnes à donner sens à leur vie, à matérialiser leur contribution au collectif.

La notion de collectif existe et ne demande qu’à être développée

Notre société et nous les acteurs sommes taxés d’individualisme et accusés de faire parler nos egos au détriment de la solidarité. Les événements tragiques que nous vivons donnent raison à cette affirmation comme ils semblent démontrer que l’illusion d’un collectif salvateur peut constituer une voie pour des personnalités en déshérence.
Le collectif est identitaire pour tout être humain. C’est ce qui lui confère son ADN et sa raison d’être. Chacun d’entre nous existe pour lui-même et par lui-même, mais il est authentifié et légitimé par son appartenance à un groupe, à un réseau, à une famille, à un corps.
Les réseaux sociaux exploitent cette donnée en créant des connexions collectives. Elles sont éphémères et vibrionnantes mais elles relèvent des principes fondateurs du collectif : sens, cadre de référence, leader, contribution, relations croisées, créativité, état d’esprit.
L’entreprise se réinvestit dans la mise en œuvre de collectifs de proximité qui vont la sécuriser et refonder son autorité. À l’inverse, le mon de public et politique a abandonné cette voie et ne donne pas l’impression de savoir comment faire.

Le sens est la valeur originelle à reconstituer en urgence

Une enquête mondiale menée en 2013 auprès d’un panel important de jeunes de 20 à 30 ans indiquait que l’institution la plus respectée était l’armée. Les esprits chagrins glosaient en disant que la raison était le fait que plus personne ne faisait l’armée. Les jeunes justifiaient leur perception par le sentiment que l’armée portait un sens et une réelle raison d’être. Ils lui conféraient une âme et une identité d’échanges et de partages.
Le sens est l’enseignement le plus essentiel à en tirer. Félix Leclerc chantait : « la meilleure façon de tuer un homme est de le payer à ne rien faire ». L’être humain a besoin de donner un sens à sa vie, qu’il fasse ou ne fasse pas, qu’il soit payé ou non.
L’action de service, même minime, durable ou pas, réhabilite en chacun d’entre nous sa propre autorité de compétence et développe notre autonomie.

Faisons fi des « nourrissons », des « hérissons », des « polissons »... apprenons à devenir des « unissons » !
Engageons-nous !

(Photo d'illustration : © cooltree7)

Partager sur les réseaux sociaux

Article précédent Article suivant