EMPLOIS & PERSPECTIVES

Sauvons le collectif !

Publié le 30 mars 2020 à 16:33:33

Le titre peut apparaître déplacé à un moment où l’essentiel est de sauver des vies. Les appels à la solidarité se multiplient ainsi que des incantations quant à l’union sacrée. Il n’empêche que des fissures surgissent même au sein de communautés sacrées comme le monde médical.

Le risque de l'individualisme

Des raisons structurelles comme le télétravail et le chômage partiel aboutissent à ce que le salarié, membre d’un collectif, se retrouve face à lui-même. Il bénéficie, certes, des effets du collectif familial pour un certain nombre, mais cette forme de communauté n’occupait pas, en période normale, tout le temps de vie.
De plus, un état de choc comme l’est cette situation d’épidémie incite naturellement à se replier sur soi, ce qui peut conduire à une forme d’anomie due à la disparation des valeurs communes d’un groupe.
Or l’anomie est excessivement dangereuse pour un être humain qui peut être amené à nier sa propre valeur, à perdre le goût du lien social et surtout celui de la contribution.
« La meilleure façon de tuer un homme, c’est de le payer à ne rien faire », chantait Félix Leclerc dans les plaines d’Abraham à Québec.

Le collectif de l’entreprise

L’entreprise offre une puissance collective, même imparfaite, qui apporte un réel plus en conférant de la raison d’être, en déléguant des missions, en proposant un cadre auquel se référer, en diversifiant la relation sociale.
À ce jour, de nombreuses entreprises sont à l’arrêt ce qui pourrait amoindrir leurs collectifs voire les réduire à néant.
Le digital permet de développer les approches collaboratives, mais il n’est qu’un outil qui, en soi, n’a pas d’âme et d’émotion.
L’important est de fixer un cadre temporaire avec une véritable raison d’être même ponctuelle, une ambition de livrables mesurables, une ou deux pratiques simples et surtout des rituels de mise en œuvre et de débriefings. L’impulsion doit rester hiérarchique et régalienne.
Ça ne peut pas être une foire ou un forum aux idées ou aux partages de vécu. Le sens et la vision vont donner la direction et mettent sur le chemin. Les managers vont être exemplaires où, en faisant, ils donneront envie et guideront.
Les thèmes porteurs sont ceux afférents à l’expérience client, à la cohésion transversale, à la relation sociale et au dialogue social, à la contribution environnementale et sociétale.


Illustration © Adobe Stock

Partager sur les réseaux sociaux

Article précédent Article suivant